Blog d’Anneliese Tschenett

Les bénéfices constatées par une représentante lors des constellations familiales

Juin 8, 2016 | Constellation familiale, Général | 1 commentaire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous partager ce magnifique témoignage
d’une représentante lors des constellations familiales :

“Chère Anneliese

C’est avec beaucoup d’émotions que je souhaite te remercier pour le cadeau indéfinissable que tu m’offres à travers ces constellations familiales que tu organises.

En effet, la possibilité de participer à titre gratuit est une bénédiction. L’ouverture de conscience que j’éprouve au fur et mesure des constellations est sans précédent pour moi, car je vis les événements dans la peau et j’accède mieux à la compréhension par ce que je vis, car il n’y a aucun mot qui puisse définir les maux, souffrances et blocages que l’on vit.

J’essaye de venir à une constellation par mois depuis janvier et cela m’ouvre petit à petit l’esprit d’une manière merveilleuse… et fatigante, je l’avoue  car il me faut bien 2 à 3 jours de récupération …  C’est normal me diras-tu, puisqu’il s’agit d’un travail sur les énergies.

Lors des constellations, j’ai eu l’occasion de représenter sans distinction un homme, une femme, des émotions (méchanceté, possessivité, confiance…),  un pays, l’origine d’un problème… En fait, les différentes facettes de vie que l’on rencontre quotidiennement, qu’ils soient négatifs ou positifs. Et c’est là notamment que la prise de conscience s’opère.

Vois-tu, toutes ces informations (événements sans le filtre du mental), vécues avec humilité et acceptation nous dévoilent les faces cachées et imbriquées qui émanent des personnes qui nous entourent (famille, amis, collègues…).

Cela nous permet de les ACCEPTER pleinement, sans jugement dans leur Être et leur Vérité : on réalise enfin que l’on ne voit que la face immergée de l’iceberg. On n’est moins réactif, mais on laisse la compassion nous diriger dans cette voie maîtresse de l’humilité.

Ces « ombres » qui nous habitent et qui sont nos douleurs insidieuses, douloureuses et « translucides » mais réelles ; celles qu’on ressent sans en comprendre ni le motif, ni l’origine … on les sens … on ne sait pas les exprimer ; ces poids dont on veut se défaire faces auxquels on se sent démunis, car on ne connait pas la forme ni le visage.

Comment faire face à quelque chose de ressenti et sans forme ? Lors d’une constellation ils sont enfin dévoilés, dénoués, accueillis et acceptés, ce qui nous permet ainsi d’entamer la voie de la guérison et du pardon avec sérénité : car une forme est posée sur l’inconnu.

Depuis que je fais des constellations, je regarde les gens avec beaucoup plus de compassion, de patience et de compréhension. Anneliese, je regarde aussi le monde différemment : c’est-à-dire que j’ai le sentiment de toucher du doigt la compréhension de la blessure du Grand Féminin Sacré sans jugement sur les origines mais dans l’espoir d’aider à le guérir.

J’ai aussi constaté quelque chose d’émouvant pour nous les femmes : la sensibilité des hommes – que je différencie de la sensiblerie – car elle est une voie royale pour la guérison de l’Inconscient Collectif.

Je suis admirative de leur courage à nous dévoiler dans la confiance ce « petit caillou dans leur chaussure » et qui entrave leur vie et leur évolution.

Lorsqu’un homme se fait constellé, il dévoile et libère des blocages très très profonds en lui (en en nous) et souvent qui touchent la blessure du Féminin Sacré à un niveau plus fort que pour nous autres les femmes. J’observe alors la grande avancée que nous faisons. L’humilité est mêlée à la confiance qu’ils nous portent lors de ces moments qui les bousculent plus que ce qu’ils nous laissent percevoir permet la prise de conscience qui mène à la guérison.

J’ai aussi pris conscience que les schémas de douleurs ne sont que des décors « adaptés et remastérisés » dans lesquels nous transitons tous. Tant qu’on les accepte dans nos vies et qu’on refuse de les voir tels des obstacles au bonheur et à la paix, et qu’on refuse d’aller au-devant dans la douceur de la compréhension ils garderont leur force et leur puissance.

Merci à toi Anneliese de m’offrir le cadeau de participer à la grande Guérison et de me permettre de dévoiler et dissiper ces « décors » en résonance avec  mes propres schémas. Merci à vous Mesdames de votre implication dans la douceur et sans jugement dans le dénouement des événements et intrications qui entravent la paix de chaque Être. Merci à vous Messieurs d’avoir compris que la paix intérieure transite par cette réconciliation Homme/Femme et permet la guérison des Grandes blessures de ce Monde.

Merci à tous de contribuer à niveau plus élevé à la GUERISON de l’Inconscient collectif.

Je me sens bénie et suis honorée de participer aux constellations.

S.B.”

En savoir plus sur la constellation familiale

Crédit photo :
http://www.borwinbeer.de/Aufstellungen.html

1 Commentaire

  1. SCHMITT

    Chère Anneliese

    Deux mois se sont écoulés depuis cette soirée à la veille de votre départ pour l’Italie ou je suis venue poser je dirai même déposer une question très précise en constellation.

    J’ai donc pris contact ce soir-là avec la petite fille en moi, et suis repartie chez moi avec vos paroles ” je ne peux rien faire mais cela va cheminer”.

    Et en effet cela a cheminé même très rapidement et m’a emmené vers un programme Santé Corps Esprit au travers duquel je me suis inscrite à une formation en aromathérapie prodiguée par Elske Miles. Quelle n’ a pas été ma surprise lorsqu’ elle a démarré la formation par la connaissance de l’huile essentielle de lavande, notamment la lavande vraie dont l’énergie est maternelle. Et c’est la ou j’ai trouvé le chemin de consolation de la petite fille d’autant que l’huile essentielle de Laurier noble vibre de l’énergie paternelle….vous m’aviez conseillé de prendre soin de cette petite fille. Et elle grandit, rit avec mon propre fils de 13 ans bientôt 14 en janvier. En même temps que je la dorlote je dorlote la relation à Théo devenant plus maternante au sens noble du terme, plus douce avec lui aussi.

    Je constate l’installation de la confiance en moi et voit les effets sur mes relations extérieures.

    Alors merci Anneliese de cet accompagnement vers qui nous sommes profondément. Merci au nom de tous les miens qu’ils soient de ce monde ou de l’autre côté déjà.

    De coeur avec la femme, la mère, la grand-mère et cette grande thérapeute que vous êtes.
    Bien à vous
    Sylvie

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profil Facebook