Blog d’Anneliese Tschenett

Le réveil a t’il sonné ?

Déc 30, 2020 | Général | 1 commentaire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette année 2020 est peut-être le réveil pour nous inciter à reprendre pleinement la responsabilité de tout ce qui est dans notre vie, comme créateur et co-créateur en interaction avec les autres. Et par conséquent, pour nous rappeler qu’il est l’heure de renaitre à qui nous sommes véritablement. D’apporter au monde nos spécificités, nos talents et de rendre ce monde un peu plus humain et chaleureux.

Bien sûr, dans ce processus vers nous-même, nous serons amenés à transmuter nos résistances, nos peurs et nos ombres les plus profondes. Sommes-nous prêts / prêtes en tant qu’individu ou au niveau collectif à aller :

  • au-delà du bien et du mal
  • de la séparation à l’unité
  • de l’Ego à l’Âme
  • de la possession au partage
  • de l’obligation à la réalisation de soi-même
  • de la concurrence à la collaboration
  • du moi au nous

pour que nous puissions cheminer ensemble et unis vers un monde meilleur ? Un monde meilleur qui nous mènera vers l’Age d’Or. Un monde où nous avons surpassé l’illusion de la séparation et de la dualité, un monde où règnent la conscience, le respect, l’amour et la joie.

Certes, nous n’en sommes pas encore là, il y encore du chemin à faire. Cette période chaotique nous invite à prendre des décisions, des actes guidés par l’amour et le respect pour soi-même et les autres, ainsi que pour notre Mère Terre.

Une période de transition qui a déjà commencé depuis un bon moment et pour laquelle personne ne saurait dire quand ce passage sera accompli. Mais qu’est-ce que 100 ans dans l’infini de l’univers ? Pas même un mini-clin d’œil.

Souvent les passages sont difficiles, comme par exemple celui de la naissance où nous avons dû passer par un canal étroit. Ici je parle d’une renaissance vers une nouvelle ère où certaines structures doivent d’abord s’écrouler, s’effondrer pour faire place au nouveau. On peut reprendre l’analogie avec la naissance où couper le cordon est nécessaire pour pouvoir naitre à soi-même.

La seule chose à faire dans ces périodes difficiles est de faire un travail de transformation intérieure, encore et encore.  La connaissance de soi, la transformation de nos pensées limitantes, la libération émotionelle, le dépassement de nos conditionnements et toute forme de guérison nous aideront dans ce processus. Cela nous permettra de devenir de plus en plus libre et léger, pour enfin trouver une profonde paix intérieure.

Notez qu’à chaque fois qu’une personne libère et transforme quelque chose en elle, elle le fait aussi pour l’humanité, la mémoire collective, vu que nous sommes tous et toutes interconnectés et en lien avec l’existence toute entière.

Plus nous reconnaitrons qui nous sommes avec nos ombres et lumières, plus nous nous acceptons et nous aimons. Plus nous nous aimons et plus nous pouvons rayonner l’amour, de l’intérieur de nous vers l’extérieur, comme un soleil.

Rayonnons de plus en plus jusqu’à ce que tous les espaces sombres soient transversés par la lumière de l’amour.

Bien à vous,

Anneliese

 

Pour les images :
dessin de ma fille, Noémie Sommer.

1 Commentaire

  1. Edith Schneider

    Merci Anneliese pour ta guidance.

    Que l’année 2021 soit un regain de capacités à gérer nos nouveaux défis que tu as cité plus haut.
    Regain rime avec demain.
    Bonne année.
    Sympathiquement Edith

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profil Facebook