Blog d’Anneliese Tschenett

L’abondance et nos saboteurs intérieurs

Avr 26, 2020 | Général | 0 commentaires

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour,

Nous aspirons tous à l’abondance, aussi bien matérielle qu’immatérielle. L’abondance contribue à réaliser nos rêves, nos désirs et nos projets. Mais souvent, nous avons du mal à la créer dans notre vie, car des saboteurs inconscients en nous la freinent, la bloquent.

Je vous invite à faire un petit exercice de ressenti ou de visualisation. Imaginez-vous une balance à l’ancienne avec différents poids, et commencez à peser, l’un après l’autre, les différents saboteurs possibles (cf. liste suivante), et notez lequel est le plus lourd.

Voici différentes origines possibles pour les blocages et saboteurs inconscients.

Expériences venant du système familial, vies antérieures ou vie actuelle :

  • guerre, famine, manque,
  • interdits, trahisons, injustices, culpabilité et honte
  • héritages problématiques, injustes
  • échecs et réussites
  • sexualité, pouvoir, manipulation
ou autres causes à considérer :
  • le pays, l’époque, traditions culturelle, sociales et spirituelles
  • ses propres croyances limitantes ou celles acquises par nos ancêtres
  • nos conditionnements par l’éducation familiale, sociale ou religieuse
  • la valeur, l’estime de soi-même
  • l’affectif en lien avec l’argent

Alors, qu’est-ce qui pèse le plus lourd pour vous ? Peut-être avez-vous des prises de conscience ou des éclairages ? Rappelez-vous que prendre conscience du pourquoi, de la cause de la problématique est le premier pas pour pouvoir changer par la suite.

Vous voyez que le thème de l’abondance est complexe, et souvent il nous pousse à faire un travail sur nous pour nous libérer de ces sacs-à-dos lourds du passé. Parfois cela nécessite d’agir en plusieurs fois. En tout cas, ni nous, ni nos ancêtres n’ont besoin de porter plus longtemps ces fardeaux. Nous avons maintenant le droit de passer à autre chose.

Alors déposons le poids du passé pour entrer dans une abondance encore plus grande, sur le plan matériel comme immatériel.
Dans le « langage des oiseaux » (langage qui révèle le sens caché de mots), j’entends dans le mot « abondance » deux mots : abandon et danse.
Mon interprétation est la suivante : « Abandonnons-nous à la danse de la vie, à nos expériences, qui nous font évoluer, célébrons la beauté de notre magnifique terre. »
De l’Abondance pour tous !
Bien à vous,
Anneliese

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *